Show simple item record

dc.contributor.authorZarga, Djaloul
dc.date.accessioned2017-05-07T12:38:38Z
dc.date.available2017-05-07T12:38:38Z
dc.date.issued2015-06-13
dc.identifier.citationModélisation et Calcul Non Linéaireen
dc.identifier.otherTHGC075
dc.identifier.urihttps://dl.ummto.dz/handle/ummto/963
dc.description104 f.:ill.;30 cm.(+CD-ROM)en
dc.description.abstractPlusieurs études expérimentales et théoriques ont été effectuées de part le monde sur le comportement des éléments en béton armé ou précontraint en cisaillement. Ainsi plusieurs études ont étés orientés vers la construction d’un modèle général de comportement du béton armé en cisaillement. Il a été remarqué que l’angle d’inclinaison des directions principales des contraintes et des déformations n’est en fait qu’une condition parmi les conditions de compatibilité qui doit être satisfaite au même titre que les conditions d’équilibre .Dans le cas béton armé ou précontraint plusieurs études ont été menée au sein de notre département qui ont montre l’importance de la rigidité de cisaillement dans le calcul global des poutres Il s’agit dans cette étude d’introduire le comportement des fibres métalliques dans modèle déjà développé pour l’analyse du comportement en cisaillement jusqu’à rupture des poutres en béton armé et /ou précontraint, renforcées par des fibres métalliques, soumises à l’effet combiné d’un moment fléchissant, d’un effort normal, et d’un effort tranchant. Pour une section de poutre donnée, elle est définie par une succession de couche de béton et d’éléments longitudinaux d’acier. Chaque couche est définie par sa hauteur hi, sa largeur bi, et sa position par rapport à une extrémité de la section YGi. Chaque élément longitudinal d’acier est également défini par sa section transversale, le seuil de plasticité, la déformation initiale de précontrainte, et sa position par rapport à une extrémité de la section enfin, les fibres métalliques seront quant à elle définies par un pourcentage en volume. Le modèle devrai permettre alors l’analyse des poutres avec des formes de section et des détailles de ferraillage variables. Il sera alors capable de prédire l’influence des fibres métalliques sur la rigidité de cisaillement de ce dernier en fonction du pourcentage de fibres injectées dans le béton. Chaque couche de béton et chaque élément longitudinal d’acier est alors analysé séparément mais la condition d’équilibre de la section est satisfaite globalement. Enfin le modèle est développé pour le cas de sollicitations planes σz =0, on peut alors étudier des sections soumises à une flexion composée avec un effort tranchant.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectFibre métalliqueen
dc.subjectPoutre : cisaillementen
dc.subjectBéton armé : comportementen
dc.titleSimulation de l'effet des fibres métalliques sur le module de cisaillement des poutresen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record