Show simple item record

dc.contributor.authorImadouchene Smail
dc.contributor.authorHocini Nassim
dc.contributor.otherNahi Ahmed
dc.date.accessioned2019-12-03T11:24:27Z
dc.date.available2019-12-03T11:24:27Z
dc.date.issued2010
dc.identifier.citationMachines
dc.identifier.otherING.ETH.46-10en
dc.identifier.urihttps://dl.ummto.dz/handle/ummto/8950
dc.description107 f. : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractCe mémoire traite d’un sujet d’actualité puisqu’il traite des dispositifs FACTS dans les réseaux électriques. Nous avons commencé, au premier chapitre, par présenter les problèmes (stabilité, variations de tension, circulation de la puissance réactive…etc.) que nous rencontrons souvent dans les grands réseaux électriques. Ensuite, nous avons cité les moyens traditionnels pour compenser la puissance réactive dans ces réseaux (compensateurs traditionnels). Puisque le sujet principal traité ici est le fonctionnement des dispositifs FACTS, un tour par l’électronique de puissance s’est imposé ; nous avons cité : le thyristor, le GTO, l’IGBT et le principe de fonctionnement des gradateurs et des onduleurs (Ils sont, presque, à la base de tous les dispositifs FACTS). C’est ce qui sera traité au deuxième chapitre. Dans le troisième chapitre, nous présenterons certains dispositifs FACTS : ceux à bas de thyristors et GTO. Sont cités : Le SVC et le STATCOM (compensateurs shunt), le SSSC et le GCSC (compensateurs série) et enfin l’UPFC ((compensateurs hybride série-shunt). Ces dispositifs modernes ont tendances à supplanter les compensateurs traditionnels. Dans le quatrième chapitre, nous avons cité les modèles courants du compensateur shunt STATCOM. On a clos par la présentation d’une simulation d’un STATCOM dans un réseau de transport d’énergie constitué de deux sources triphasées reliées entre elles par une ligne modélisée en PI ; cette simulation montre comment le STATCOM arrive à réguler la tension sur le point auquel il est connecté : en injectant ou fournissant de la puissance réactive pendant la perturbation (chute ou augmentation de la tension du réseau). Pour cela trois cas sont considérés: - Le réseau de transport seul en fonctionnement normal (Pas de perturbations). - Le réseau de transport en fonctionnement perturbé (Chute puis augmentation de la tension de l’une des sources à des instants choisis). - Le réseau de transport toujours en fonctionnement perturbé mais en présence, cette fois, du STATCOM. Effectivement, le troisième cas nous a montré que la chute ou l’augmentation de la tension est moindre que si le réseau était sans STATCOM (deuxième cas).en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectSystèmes FACTSen
dc.subjectCompensation de l'énergie réactiveen
dc.subjectRéseaux électriquesen
dc.subjectPerturbation électrique en HTen
dc.subjectDispositif d'éléctrique de puissance.en
dc.titleBase De Fonctionnement Des Dispositifs Facts: Application D'Un Statcom Pour La Régulation De La Tensionen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record