Show simple item record

dc.contributor.authorBechouche, Ali
dc.date.accessioned2017-03-30T08:43:05Z
dc.date.available2017-03-30T08:43:05Z
dc.date.issued2009-12-20
dc.identifier.citationOption : Machines Electriquesen
dc.identifier.otherMAG.ETH.45-09
dc.identifier.urihttps://dl.ummto.dz/handle/ummto/667
dc.description113 f. : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractLe travail présenté dans ce mémoire porte sur l’implémentation de la commande vectorielle à flux orienté de la machine asynchrone avec observation du flux. nous avons commencé par aborder la modélisation de la machine asynchrone en vue de sa commande et de l’observation de ses états internes. Nous avons exposé dans le détaille les problèmes d’observabilité auxquels la machine asynchrone est confrontée. Nous avons vu que dans le cas où l’information sur la vitesse mécanique est disponible, la machine asynchrone est localement observable. Dans le cas où la mesure de la vitesse n’est pas disponible, l’observabilité de la machine ne peut être établie en examinant seulement les mesures et leurs dérivées d’ordres premiers. Nous avons approfondi l’étude en essayant de savoir si l’on pouvait retrouver l’observabilité de la machine au moyen des mesures et de leurs dérivées d’ordre seconde. Le résultat obtenu a montré que les dérivées d’ordre second des mesures de la machine n’apportent aucune information sur l’observabilité de la machine. La machine asynchrone est inobservable lorsqu’elle fonctionne à très basse vitesse en particulier lorsque la vitesse de la machine est constante et la pulsation statorique est nulle. Puis, à partir du modèle linéarisé de la machine asynchrone autour d’un point d’équilibre, nous avons montré que l’observabilité de la machine sans mesure de vitesse mécanique est perdue dans une zone d’instabilité que nous avons mise en évidence. Sans être totalement nouvelle, cette analyse dans le plan couple – vitesse met en lumière d’une manière très simple les zones d’instabilité de la machine asynchrone. Après, nous avons proposé la construction d’un observateur d’états linéaire pour le modèle linéarisé de la machine asynchrone autour d’un point d’équilibre. L’observateur linéaire synthétisé a été insérer dans la boucle de commande vectorielle de la machine asynchrone puis validé par simulation numérique. Ensuite, un observateur non linéaire de type grand gain a été utilisée pour la reconstruction du flux rotorique de la machine asynchrone. Après avoir abordé les différentes étapes de synthèse de commande vectorielle à flux orienté de la machine asynchrone, nous avons pu valider par simulation numérique l’observateur non linéaire de flux associé à la commande vectorielle, ce qui nous à permis d’envisager une implantation sur un banc expérimental disponible au laboratoire. 109 enfin, nous avons testé et validé expérimentalement cette loi de commande associée à l’observateur avec mesure de vitesse mécanique. Les résultats obtenus avec des tests de robustesse vis-à-vis de la variation de la valeur de la constante de temps rotorique ont montré la qualité de la commande vectorielle à flux orienté associée à l’observateur de flux. Comme perspectives, nous pouvons citer quelques points qui peuvent faire l’objet d’un travail futur : Validation expérimentale de la commande vectorielle associée à l’observateur linéaire proposé de la machine asynchrone. La suppression du capteur de vitesse est une nécessité industrielle qui s’impose aujourd’hui d’où le besoin de concevoir des observateurs capables de fournir une estimation de la vitesse mécanique.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectObservation du fluxen
dc.subjectImplémentationen
dc.subjectObservateur non linéaireen
dc.subjectCommande vectorielleen
dc.subjectModèle linéariséen
dc.subjectMachine asynchroneen
dc.titleImplémentation de la commande véctorielle à flux orienté de la machine asynchrone avec observation du fluxen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record