Show simple item record

dc.contributor.authorDebit Makhlouf
dc.date.accessioned2017-03-23T09:02:52Z
dc.date.available2017-03-23T09:02:52Z
dc.date.issued2012-09-30
dc.identifier.citationOption : Machines Electriquesen
dc.identifier.otherMAG.ETH.79-12
dc.identifier.urihttps://dl.ummto.dz/handle/ummto/605
dc.description117 f. : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractLes systèmes d’isolation hybride solide/gaz sont présents dans de nombreuses applications haute et moyennes et tension. Lors de leurs exploitations ces structures isolantes sont exposés à différentes contraintes à savoir ; contrainte électrique, mécanique, environnementale, chimique et thermique. Cette présente étude a pour objectif d’une caractérisation électrique des impulsions du courant de décharge afin de dimensionner, concevoir et optimiser les appareillages haute tension. Par conséquent, la connaissance de mécanismes impliqués dans la génération et la propagation des décharges électriques est une démarche importante pour une bonne optimisation de ces appareillages, d’où la nécessité d’une meilleure compréhension de phénomènes qui peuvent se produire sur chacun des constituants de la structure mixte solide et gaz. Voir l’influence des certains facteurs sur la rigidité diélectrique des interfaces solide/gaz est également traité dans cette présente étude. En outre, la caractérisation des impulsions du courant de décharge se fait généralement par l’étude de ses amplitudes maximales dans le cas des deux polarités, leur forme et leurs temps de montée et descente. Malgré les données et outils de simulation importants, des validations expérimentales sont nécessaires avant chaque finalisation d’un matériau isolant quelconque (dans cette présente étude la matériau est le poly méthacrylate du méthyle « PMMA »). Dans la première partie de nos expériences on a traité l’influence de la tension appliquée sur les amplitudes maximales du courant de décharge dont laquelle on a constaté que la polarité positive est la plus contraignante car les amplitudes maximales des impulsions positives sont plus importantes par rapport à celles de la polarité négative. Plus qu’on augmente l’espace inter électrode plus que les amplitudes du courant de décharge seront moins importantes c’est-à-dire les amplitudes maximales du courant de décharge dans le cas des deux polarités augmentent avec la diminution de la capacité inter électrode. L’influence du vieillissement est également traitée dans nos manipulations dont laquelle on a remarqué que les amplitudes maximales des impulsions du courant de décharge augmentent avec le temps du vieillissement jusque approximativement 8 heures du vieillissement ou on a constaté des chutes remarquables dans leurs amplitudes maximales. L’accroissement des amplitudes maximales avant 8 heures du vieillissement est dû aux phénomènes d’ionisation favorisant le régime de décharge. Par contre leur diminution le facteur soupçonné est le dépôt d’humidité dû au vieillissement intensif des surfaces diélectriques PMMA, cette dernière défavorise le régime de décharge à cause des phénomènes d’attachement. Une modélisation approchée des phénomènes de préclaquage à l’interface d’une isolation mixte solide/gaz a été proposés sur base des lois de conservation des particules produite par la décharge notamment ; électrons, ions et particules neutres.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectCourant de déchargeen
dc.subjectPMMAen
dc.subjectDécharges surfaciquesen
dc.subjectStreamersen
dc.titleEtude des phénomènes de préclaquage à l’interface d’une isolation mixte solide/gazen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record