Show simple item record

dc.contributor.authorAksoum, Kahina
dc.date.accessioned2019-05-22T10:56:37Z
dc.date.available2019-05-22T10:56:37Z
dc.date.issued2014
dc.identifier.citationHydrauliqueen
dc.identifier.otherMST/HYD14
dc.identifier.urihttps://dl.ummto.dz/handle/ummto/3026
dc.description75 f. : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractCe mémoire est consacré à la dissipation d’énergie par ressaut hydraulique. La recherche bibliographique a révélé que le ressaut hydraulique est très utilisé même à l’heure actuelle comme dissipateur d’énergie. Il est le plus simple et le moins onéreux parmi tous les autres dissipateurs. Le ressaut hydraulique se produisant dans les formes prismatique est suffisamment étudié. L’intérêt est porté actuellement aux canaux composés vue la dissipation supplémentaire causé par la forme du bassin. Les études menées sur les écoulements uniformes et non uniforme dans les canaux composés ont montré une interaction entre le lit mineur et le lit majeur. Cette interaction se manifeste par un transport de masse et se quantité de mouvement entre les deux. Notre propre apport à consister à l’étude du ressaut hydraulique dans un bassin de dissipation de forme rectangulaire à radier triangulaire. Deux approches théoriques sont réalisées. Une approche classique et une nouvelle approche dans laquelle nous avons introduit une force de résistance liés à la forme composée du canal. Les deux équations résultantes sont présentées en termes adimensionnelles afin de leur donner un caractère de validité général. Autrement dit, sous cette forme, les équations s’appliqueront aussi bien sur un modèle réduit que sur un prototype. Rappelant ici que la similitude entre deux ressauts hydrauliques exige uniquement l’égalité du nombre de Froude de l’écoulement incident. L’effet du nombre de Reynolds est négligeable du fait que les forces de viscosité sont négligeables devant les forces d’inertie. La connaissance du rapport des hauteurs conjuguées permet d’évaluer le rendement du ressaut à l’aide de l’équation (2.30) présentée également sous forme adimensionnelle. Plusieurs graphiques, illustrant les équations adimensionnelles résultantes, sont tracés. Une confrontation entre le développement classique et la nouvelles approche est également illustrée par des figures aussi bien pour le rapport des hauteurs conjuguées que pour le rendement. Il est bien vérifier que Y diminue et augmente quand on tient compte de la force de résistance. Précisant que tous les développements sont réalisés sous quelques hypothèses simplificatrices en sus de la force de résistance supposée dans la nouvelle approche. L’étude est loin d’être exhaustive. Des essais sur modèle réduits au laboratoire sont indispensables afin de justifier les différentes hypothèses simplificatrices supposées ainsi que la formule donnant la force de résistance liée à la forme composée du canal. Cette force de résistance doit être confirmé, infirmé ou corrigé par cette indispensable étude expérimentale. Les essais au laboratoire permettront également d’évaluer les longueurs caractéristiques du ressaut hydrauliques, en l’occurrence la longueur du ressaut et la longueur du rouleau. Ces caractéristiques serviront au dimensionnement du bassin de dissipation ou se produirait le ressaut hydraulique.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammeri TiziOuzouen
dc.subjectEnergie hydrauliqueen
dc.titleDissipation d'énergie par ressaut hydraulique cas d'un canal rectangulaire à radier triangulaireen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record