Show simple item record

dc.contributor.authorMadjour, Karim
dc.date.accessioned2017-12-12T10:51:59Z
dc.date.available2017-12-12T10:51:59Z
dc.date.issued2015
dc.identifier.citationOption: Ecologie Végétale Appliquée et Gestion de l’Environnementen
dc.identifier.urihttps://dl.ummto.dz/handle/ummto/1639
dc.description84 p. : ill. ; 30 cm. (CD-Rom)en
dc.description.abstractNotre étude sur régénération naturelle du cèdre de l’Atlas dans trois stations à Tala-Guilef au niveau du Parc National du Djurdjura rend compte du décalage des germinations, l’abondance des semis et leur croissance mais également de l'évolution de la mortalité des semis après le passage de la période de sécheresse estivale. La régénération est maintenue meilleure à la station de Tizi Toumlilt en haute altitude où l’action anthropique est faible comparativement aux stations Thalla Iguarfioun et Ighil Inguel sises respectivement à moyenne et basse altitude, ce qui facilite au bétail d’y accéder et engendrer d’importants dégâts aux semis et rendre ainsi leur maintien difficile la station de Thalla Iguarfioun voire impossible à la station d’Ighil Inguel.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectCèdreen
dc.subjectCèdre de l’Atlasen
dc.subjectCedrus atlantica manettien
dc.subjectDjurdjuraen
dc.subjectTala-Guilefen
dc.titleRégénération naturelle du cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica Manetti) au niveau du Parc National du Djurdjura (Secteur de Tala-Guilef)en
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record