Show simple item record

dc.contributor.authorChabane, Kahina
dc.contributor.authorHaret, Liticia
dc.date.accessioned2021-07-13T10:23:40Z
dc.date.available2021-07-13T10:23:40Z
dc.date.issued2020
dc.identifier.citationConstructions Hydrauliques et Aménagementsen
dc.identifier.otherMST/HYD80
dc.identifier.urihttps://dl.ummto.dz/handle/ummto/13780
dc.description60 f. : ill. ; 30 cm. (+CD-Rom)en
dc.description.abstractLa génération aléatoire spatiale des paramètres mécaniques C (cohésion) et φ (angle de frottent) du matériau local composant une digue homogène a fait l’objet de ce travail de recherche. A travers cette contribution, nous avons pu mettre en partition toute la démarche scientifique qui régit cette génération spatiale, en présentant toutes les relations mathématiques. La décomposition de Karhunen-Loève est utilisée pour la génération du champs spatial C et φ. Les lois de distribution ajustées pour la génération de ces paramètres (loi normale et log-normal) sont définies sur un échantillon de teneur en eau, obtenu à partir des essais de contrôle effectués lors de la réalisation de la digue de col du barrage Souk Tlata, et validées par le test d’adéquation de Khi-2. La longueur d’autocorrélation nécessaire pour la génération spatiale est obtenue après ajustement du modèle théorique de covariance cosinus exponentiel, à l’échantillon de la teneur. Toutefois, pour des raisons pratiques liées à la capacité mémoire de notre machine, nous avons adopté des longueurs d’autocorrélation conformément aux plages définies dans la littérature, en fonction de la nature du remblai constituant la digue. La stabilité des résultats est obtenue pour 3000 tirages aléatoires. Les résultats de la génération spatiale des paramètres mécaniques du sol (C et φ) par la méthode de Karhunen-Loève a mis en évidence leur distribution dans le corps de la digue ainsi que la ligne de rupture préférentielle, que pourrait en toute logique suivre les zones de faibles cohésions. Ces résultats ont montré une corrélation négative entre la cohésion et l’angle de frottement interne ; une valeur plus faible pour l’angle de frottement conduit à une valeur plus forte pour la cohésion. L’influence de la longueur d’autocorrélation Lc a montré que la précision des résultats des moyennes des champs aléatoires (C et φ) augmente avec l’augmentation du nombre de mailles, lié à la diminution de la distance d’autocorrélation. Comme perspective future à ce travail de recherche, il y a lieu de combiner Flac2D© et la génération spatiale sous Matlab© pour propager la variable aléatoire des paramètres mécaniques du remblai et évaluer la probabilité de défaillance par rapport au mécanisme de glissementen
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammeri TiziOuzouen
dc.subjectRemblai d'une digue : variabilitéen
dc.titleGénération de la variabilité spatiale des paramètres mécaniques du remblai d'une digueen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record