Show simple item record

dc.contributor.authorMokrani, saida
dc.date.accessioned2017-06-27T09:00:11Z
dc.date.available2017-06-27T09:00:11Z
dc.date.issued205
dc.identifier.citationPHYSIQUE INTERACTION RAYONNEMENT-MATIEREen
dc.identifier.urihttps://dl.ummto.dz/handle/ummto/1368
dc.description123 f. : ill. ; 30 cm. (+ CD- Rom)en
dc.description.abstractL’objectif de notre travail consiste à étudier la double ionisation de la molécule de chlorure d’hydrogène par impact d’électrons. Le choix de cette cible est dû à son implication dans de nombreux domaines industriels tels que la production de l'acide chlorhydrique, pharmaceutique et transformations chimiques (hydrochloration du caoutchouc, de la production de vinyle et d'alkyle des chlorures). De plus cette molécule présente un intérêt primordial dans l'industrie des semi-conducteurs telle que la gravure des cristaux semi-conducteurs et la purification du silicium. Ainsi, de nombreux travaux théoriques et expérimentaux ont été bien menés afin de déterminer les différents niveaux d'énergie de l’ion HCl2 +. De plus, de nombreux travaux expérimentaux portant sur les collisions entre les électrons et la molécule HCl ont été reportés. Citons les premières mesures expérimentales sur la diffusion d'électrons rapportées par Brüche [37] pour des énergies d'impact comprises entre 4 eV et 30 eV. Une cinquante d’années plus tard, Rohr et Linder ont étudié les excitations vibratoires dans le cas des collisions e-HCl pour des basses énergies allant de 0,357 eV jusqu'à 8 eV. De même, Knoth et al. ont reporté les sections efficaces différentielles par impact électronique dans la gamme d’énergie allant de 0,15 eV à 6 eV et dans la gamme angulaire allant de 15° à 135°, puis Schafer et Allen ont mesuré la section efficace doublement différentielle dans une plage angulaire plus large (15°-180°) et des valeurs d’énergie comprises entre le seuil et 3eV. Par ailleurs, Radle et al. ont rapporté les sections efficaces élastiques obtenues à partir des mesures de sections efficaces différentielles pour une gamme d’énergies allant de 0.5 eV à 10 eV, tandis que Hamada and Sueoka ont mesuré la section efficace totale pour la collision e-HCl à laide d’un appareil de transmission à faible énergie (0,8 à 400 eV).en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectMolécule : physiqueen
dc.subjectIonisationen
dc.titleCalculs des sections efficaces quintuplement et triplement différentielles de l'ionisation moléculaire par des particules chargéesen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record