Show simple item record

dc.contributor.authorAoudia, Kahina
dc.date.accessioned2017-06-21T09:07:52Z
dc.date.available2017-06-21T09:07:52Z
dc.date.issued2010-07-15
dc.identifier.citationOption:Monnaie finance banqueen
dc.identifier.urihttps://dl.ummto.dz/handle/ummto/1359
dc.description274p.:ill;30cm.(+cd)en
dc.description.abstractLa politique de change est au centre de débats de politique économique dans la plupart des pays. Le premier élément d’une politique de change est le choix d’un régime de change, qui définit d’une part, les règles de fonctionnement du marché des changes, et d’autre part, le rôle de l’Etat dans la détermination des cours. En Algérie, l’évolution du régime des changes, depuis l’indépendance, peut être analysée comme une adaptation des instruments du contrôle aux exigences propres à chaque phase de développement de l’économie nationale et des contraintes qu’elle subit. Aussi, ce travail consiste à analyser les soubassements de la politique de change en Algérie. Dans le cadre de la libéralisation du régime des changes et en phase avec l’amélioration de la balance des paiements, le marché interbancaire des changes a été mis en place par la Banque d’Algérie dès début 1996. La politique de gestion du taux de change par la Banque d’Algérie s’inscrit dans le cadre de la politique dite de flottement dirigé du taux de change du dinar vis-à-vis des principales devises, monnaies des plus importants partenaires commerciaux de l’Algérie. L’objectif de la politique de change, depuis la seconde moitié des années 1990, est donc la stabilisation du taux de change effectif réel de long terme du dinar à sa valeur d’équilibre déterminée par les fondamentaux de l’économie nationale.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectMarché de changeen
dc.subjectPolitique de changeen
dc.subjectDévaluationen
dc.titleLa politique de change avec référence à l’Algérieen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record