Show simple item record

dc.contributor.authorMANSOURI, Naima
dc.date.accessioned2021-06-10T15:00:26Z
dc.date.available2021-06-10T15:00:26Z
dc.date.issued2020
dc.identifier.citationPhysique et chimie des matériauxen
dc.identifier.urihttps://dl.ummto.dz/handle/ummto/13452
dc.description266F. : ILL. ; 30cm + CD Romen
dc.description.abstractLes nanomatériaux magnétiques permettent des avancées technologiques extraordinaires dans le domaine de l’enregistrement magnétique à haute densité. Dans ce contexte, les alliages ferromagnétiques équiatomiques FeNi et FeCo présentent des caractéristiques très intéressantes dont une forte aimantation à saturation, une haute perméabilité électrique et des températures de Curie élevées. Lorsque ces alliages sont élaborés sous forme de nanofils, ces matériaux peuvent présenter de plus une anisotropie magnétique perpendiculaire, en raison de la forte anisotropie de forme induite par le fort rapport d’aspect (longueur des nanofils/diamètre des nanofils). Par ailleurs, l’ajout de certains additifs tels que le vanadium, permet, au-delà d’une certaine concentration, d’augmenter de manière significative la coercivité des matériaux de type (FeCo)1-xVx. L’auto-assemblage de ces alliages dans des membranes d’alumine nanoporeuses par électrodéposition constitue la voie d’accès que nous avons exploré durant ce travail de thèse. La première partie du travail réalisé consiste en l’élaboration de films minces de ces alliages à différentes conditions (concentrations ioniques, potentiel...) puis à leurs caractérisations, dans le but de cerner les meilleures conditions pour l’élaboration des alliages de composition équi atomique FeNi et FeCo. Par ailleurs, nous avons exploré les conditions d’électrodéposition des alliages ternaires (FeCo)1-xVx. La deuxième étape a consisté à étudier les conditions d’élaboration des supports d’alumine nanoporeux, par anodisation életrochimique de plaquettes d’aluminium. Les caractérisations par microscopie électronique ont révélé des membranes de grande qualité avec des pores uniformes de 75 nm de diamètre environ. Des nanofils FeNi et FeCo de différentes longueurs ont été élaborés et caractérisés. Les mesures magnétiques effectuées ont révélé, en général, une aimantation perpendiculaire pour l’ensemble des nanofils. L’étude de la coercivité en fonction de la longueur des nanofils, à température ambiante, a également été effectuée.Il a été observé que dans le cas des nanofils FeNi, le champ coercitif (HC) augmente en fonction de la longueur des fils, alors que dans le cas des nanofils FeCo, Hc diminue. Cette différence de comportement a été attribuée aux légers changements de compositions observés dans les nanofils FeNi. Des recuits à 300°C sous ultra vide (10-8 Torr) pendant 20h ont été effectués sur des nanofils FeNi, FeCo et (FeCo)1-xVx, il a été observé ce qui suit : dans le cas des nanofils FeNi l’augmentation de la coercivité n’est pas significative (HC passe de 245 Oe à 279 Oe), alors que dans le cas des nanofils FeCo,HC augmente de 337 Oe à 627 Oe. L’ajout de vanadium dans les nanofils FeCo a permis une augmentation plus significative de HC, celui-ci passe de 774 Oe à 1753 Oe.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversite Mouloud MAMMERI Tizi-Ouzouen
dc.subjectcodéposition anormaleen
dc.subjectMembranes d’alumineen
dc.subjectNanofilsen
dc.subjectPropriétés structuralesen
dc.titleElaboration de nanofils de FeNi, FeCo et (FeCo) 1-x Vx dans des membranes nanopreuses (Al2 O3)en
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record