Show simple item record

dc.contributor.authorAit Ramdane, Ourida
dc.contributor.authorBelabbas, Aghiles
dc.date.accessioned2020-10-15T09:54:00Z
dc.date.available2020-10-15T09:54:00Z
dc.date.issued2020-03-04
dc.identifier.citationOption:Economie et Finances Localesen
dc.identifier.urihttps://dl.ummto.dz/handle/ummto/11702
dc.description89 p.:ill;30cm.(+cd)en
dc.description.abstractEn général, créer son propre entreprise créer son propre emploi pour en vivre durablement, telle est l’ambition de nombreuses personnes à travers le monde. Mais pour ces personnes sans ressources, le manque d’épargne et de capital rend difficile ce type d’initiative. De plus, dans l’incapacité de fournir les garanties, les personnes démunies se voient refuser tout accès aux crédits. Dans ce sens, le microcrédit s’inscrit comme un outil de développement, et aussi un outil de lutte contre la pauvreté et l’exclusion des personnes défavorisées. Le microcrédit a aidé des millions de micro emprunteurs en leur permettant d’augmenter leur revenus, créer des entreprises et d’améliorer leur niveau de vie, brisant ainsi le cercle vicieux de la vulnérabilité et promouvant aidant au promoteur de la croissance économique.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectEntreprenariat socialen
dc.subjectEntreprenariaten
dc.subjectMicro-créditen
dc.subjectEvaluationen
dc.titleL’entrepreneuriat social en Algérie à travers le programme de l’Agence Nationale du Micro-crédit (ANGEM). Etat des lieux et évaluation dans la wilaya de Tizi-Ouzou.en
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record