Show simple item record

dc.contributor.authorAlouache, Ghania
dc.contributor.authorNait Kaci, Melissa
dc.date.accessioned2020-09-15T10:23:38Z
dc.date.available2020-09-15T10:23:38Z
dc.date.issued2019
dc.identifier.citationOption : Microbiologie Appliquéeen
dc.identifier.urihttps://dl.ummto.dz/handle/ummto/11500
dc.description61 p. : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractStaphylococcus aureus est un agent pathogène responsable de nombreuses maladies, dont la septicémie. De nombreuses souches de cette bactérie résistent à de multiples classes d'antibiotiques, ce qui constitue un problème clinique important dans le traitement des infections à S. aureus. Il s’agit d’une étude prospective dont le but est d’isoler, identifier des souches de Staphylococcus aureus puis évaluer leur sensibilité vis-à-vis de différents antibiotiques, ainsi que la capacité des souches Staphylococcus aureus résistantes à la méthicilline (SARM) isolées à former un biofilm. Cinquante souches de S. aureu sont été isolées à partir de prélèvements de pus en 2019 au niveau de différents services de CHU(Centre Hospitalo-universitaire) de Tizi-Ouzou. L’identification des souches a été faite par les tests classiques, la sensibilité aux antibiotiques a été déterminée en utilisant la méthode de diffusion en milieu gélosé Mueller-Hinton. Les résultats de l’antibiogramme obtenus sur nos souches de S. aureus sont : la pénicilline (100% résistant), la céfoxitine (23%), l’érythromycine (36%), la néomycine (56%), la ciprofloxacine (20%), l’ofloxacine (24%), la lincomycine (22%), la tétracycline (18%) , SXT(6%) et le chloramphénicol (0%). Les résultats montrent que S. aureus présente une très grande résistance aux antibiotiques. La détection in vitro de la formation de biofilm chez les 15 souches cliniques de SARM obtenus à été déterminée par la méthode de culture de tissu en plaque (TCP), qui nous a révélé que toutes les souches SARM isolées soit 15 souches sur 50 ont donné des résultats positifs pour la formation de biofilm après 48 heures d’incubation. Des extraits de feuilles et de brindilles de l’olivier sont préparés et l’effet antimicrobien de ces composés est déterminé par la méthode de diffusion sur gélose vis-à-vis de huit souches bactériennes de Staphylococcus aureus résistantes à la méthicilline parmi celles identifiées. Ces composés se sont révélés actifs contre l’ensemble des bactéries testées, de plus,une forte activité de l’extrait polyphénolique vis-à-vis de S. aureus (diamètre d’inhibition= 20 mm) est enregistrée.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectStaphylococcus aureusen
dc.subjectSARMen
dc.subjectBiofilmsen
dc.subjectOlivieren
dc.titleIsolement de souches hospitalières de Staphylococcus aureus formatrices de biofilms prélevées de pus : Profil de résistance aux antibiotiques et aux extraits de l’olivieren
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record