Show simple item record

dc.contributor.authorBEN HAMZA, Dalila
dc.contributor.authorCHENAIT, Karima
dc.contributor.authorMERZOUKI, Fatima Zohra
dc.date.accessioned2020-03-11T14:21:35Z
dc.date.available2020-03-11T14:21:35Z
dc.date.issued2019-07-23
dc.identifier.citationLES ONYCHOMYCOSESen
dc.identifier.otherMre/PH236
dc.identifier.urihttps://dl.ummto.dz/handle/ummto/11355
dc.description.abstractIl s’agit d’une étude transversale descriptive sur les onychomycoses diagnostiquées au niveau du laboratoire de parasitologie –Mycologie du CHU NEDIR MOHAMED de Tizi-Ouzou, sur une période de 6 mois allant de Décembre 2018 jusqu’au mois de Mai 2019 regroupant 138 prélèvements sur 120 patients. Parmi les 138 prélèvements, 79% sont révélés positifs. Les femmes sont les plus touchées 70%, avec un sexe ratio H/F de 0.43. L’onychomycose est fréquente chez l’adulte entre 21 et 70 ans 88.5% et rare chez l’enfant 1%. La forme clinique la plus rencontrée était l’onychomycose distolatérale 44%. Les levures sont les plus fréquemment isolées avec 67 % et représentées par Candida sp 38% ; suivi par Candida albicans 19%. Pour les dermatophytes 30% dont le Trichophyton rubrum est le plus fréquemment rencontré avec 29%, les moisissures sont responsables de 3% des onychomycoses et sont représentées par Aspergillus niger. Les dermatophytes et les moisissures infectent les pieds, alors que les levures touchent essentiellement les mains.en
dc.language.isofren
dc.publisherFaculté de médecine université Mouloud Mammeri de TIZI OUZOUen
dc.subjectTizi Ouzou : Centre hospitalo universitaireen
dc.subjectOnychomycoseen
dc.subjectDiagnosticen
dc.titleLES ONYCHOMYCOSES DIAGNOSTIQUEES AU LABORATOIRE DE PARASITOLOGIE-MYCOLOGIE DU CHU DE TIZI –OUZOU DE DECEMBRE 2018 A MAI 2019en
dc.typeOtheren


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record