Show simple item record

dc.contributor.authorRassoul, Yanis
dc.contributor.authorMakhlouf, Mohamed
dc.date.accessioned2020-02-02T13:38:47Z
dc.date.available2020-02-02T13:38:47Z
dc.date.issued2017
dc.identifier.citationConstruction mécaniqueen
dc.identifier.otherMST/CMECA120
dc.identifier.urihttps://dl.ummto.dz/handle/ummto/10538
dc.description94 f. : ill. ; 30 cm. ( + CD-Rom)en
dc.description.abstractDe ces exemples d’applications nous pouvons tirer des remarques sur la précision des différentes méthodes. Ces remarques peuvent s’appliquer à des cas plus complexes. La méthode de la borne inférieure (MBI) est assez éloignée du résultat et ceci est dû à la difficulté de concevoir des champs de contraintes en équilibre non élémentaires. Au contraire la méthode de la borne supérieure (MBS) donne un résultat à enivrons 3% au prix de calcul algébrique élémentaire : il est plus facile d’imaginer un champ de vitesse La méthode des lignes de glissement est la plus coûteuse en calculs mais elle fournit une solution complète. Les méthodes de calcul en plasticité ont profondément évolué ces dernières années, à partir des travaux des pionniers en viscoplast icité et en élastoplasticité. Les méthodes utilisées jusque-là (méthode des tranches, méthodes d’encadrement, méthode des lignes de glissement), sont difficiles à appliquer dans des situations où la géométrie, les conditions aux limites, ou le comportement sont complexes. Ces méthodes dites classique sont progressivement remplacées par la méthode des éléments finis dont la puissance et la souplesse permettent de prendre en compte des géométries complexes, des comportements de plus en plus réalistes, et de développer des codes de calcul utilisables dans l’industrie. Ces changements ont été rendus possibles par l’augmentation spectaculaire des performances des ordinateurs de coût abordable par une entreprise moyenne, et par l’apparition des stations de travail comportant un terminal graphique évolué. Néanmoins les anciennes méthodes, montres leur intérêt historique, conservent un intérêt pédagogique indéniable et leur application intelligente à des problèmes complexes, en simplifiant au maximum les conditions physiques, permet d’obtenir des ordres de grandeur utiles, qu’il est souvent intéressant de comparer aux modèles sophistiqués dans lesquels une erreur de donnée est possible, et parfois difficile à détecter.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammeri Tizi-Ouzouen
dc.subjectPlasticitéen
dc.subjectMéthode de calculen
dc.titleÉtude comparative des méthodes de calcul en plasticité appliquées à la mise en formeen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record