Show simple item record

dc.contributor.authorKichou, Brahim
dc.date.accessioned2017-05-10T14:08:24Z
dc.date.available2017-05-10T14:08:24Z
dc.date.issued2014
dc.identifier.citationSciences Medicalesen
dc.identifier.urihttps://dl.ummto.dz/handle/ummto/1037
dc.description254 f. : ill. ; 30cm. (+ CD Rom)en
dc.description.abstractJustification de l’étude : Des études observationnelles et des données de registres ont établi que la dysfonction rénale était fréquente chez les patients admis pour syndrome coronaire aigu (SCA) et que celle-ci était associée à une augmentation de la morbimortalité cardiovasculaire. Question de recherche : Ces données s’appliquent-elles à une population algérienne de syndromes coronaires aigus ? Objectifs : évaluer la prévalence de la dysfonction rénale chez des patients hospitalisés pour SCA ; évaluer l’impact pronostique propre de la dysfonction rénale sur la mortalité, les événements cardiovasculaires majeurs et les saignements ; estimer l’incidence de la néphropathie induite par le contraste chez les patients traités de manière invasive. Méthodologie : entre avril 2011 et août 2013, nous avons recruté 625 patients consécutifs atteints de SCA datant de moins de 72heures, d’âge moyen de 63 ans, avec 70% d’hommes. Le débit de filtration glomérulaire (DFG) était estimé chez tous les patients avec l’équation MDRD simplifiée. Les patients ont été subdivisés en 2 groupes : groupe 1 avec DFG ≥ 60 ml/mn/1.73 m2 (sans dysfonction rénale), groupe 2 avec DFG < 60 ml/mn/1.73 m.2 (dysfonction rénale). Les taux cumulés d’événements ont été estimés par la méthode de Kaplan-Meier. Les courbes de survie ont été comparées par le test du logrank. Le modèle de Cox était utilisé pour l’ajustement sur les variables pronostiques. Résultats : La prévalence de la dysfonction rénale dans notre population était de 40.6% (IC 95% : 36.7% - 44.5%). Les taux cumulés d’événements du critère composite (associant décès, récidive de SCA, insuffisance cardiaque ou accident vasculaire cérébral ischémique), de décès toute cause et de saignements étaient significativement plus élevés dans le groupe avec dysfonction rénale avec des hasard ratio (HR) qui étaient respectivement de 2.67 ; 2.84 et 2.62. Toute diminution du DFG de 10 ml/mn/1.73m2 était associée à une majoration de 30% des événements cardiovasculaires. Des résultats similaires étaient observés même en analyse multivariée. L’incidence de la néphropathie induite par le contraste était de 20.3% (IC 95% : 15.5% - 24.9%). Conclusions : La dysfonction rénale est fréquente chez les patients avec SCA. Elle est au mieux dépistée par le DFG estimé par l’équation MDRD. La dysfonction rénale constitue un facteur prédictif puissant et indépendant d’événements cardiovasculaires chez les patients avec SCA.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectCardiologieen
dc.subjectMaladie rénaleen
dc.subjectSyndrome cardiorénalen
dc.subjectSyndrome coronaire aiguen
dc.titleSyndromes coronaires aigus et dysfonction renaleen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record