Show simple item record

dc.contributor.authorAderkichi, Mourad
dc.date.accessioned2017-05-09T12:50:34Z
dc.date.available2017-05-09T12:50:34Z
dc.date.issued2016
dc.identifier.citationSciences Medicalesen
dc.identifier.urihttps://dl.ummto.dz/handle/ummto/1008
dc.description161 f. : ill. ; 30cm.( + CD Rom)en
dc.description.abstractIl s’agit d’une cohorte de 100 patients présentant une hémiplégie spastique d’origine vasculaire. Cette étude recherchera dans quelle mesure la spasticité va influer sur la marche, sur sa qualité et en quoi elle pourrait intervenir de façon négative sur le schéma de la marche chez le patient hémiplégique. Cette étude se caractérise par 2 évaluations de la capacité marche : La première est réalisée à la reprise de la marche au terme d’une prise en charge rééducative initiale. La deuxième est réalisée un mois en moyenne après que les patients aient bénéficié d’un traitement médicamenteux anti-spastique associé à une rééducation. Au terme de cette étude prospective descriptive et analytique, il est apparu que la prise en charge rééducative et médicamenteuse de la spasticité chez le patient hémiplégique a permis d’apporter une amélioration de la capacité de marche. Pour les patients marchants, le traitement de la spasticité a permis d’améliorer la marche : Sur le plan qualitatif : 1-Par une amélioration du contact initial par l’obtention d’un appui plantigrade et par diminution de l’équin lors de phase d’appui. 2-Par la diminution l’accrochage du pied lors de la phase oscillante permettant ainsi une meilleure fluidité de la locomotion. 3-Par l’obtention du d’un raccourcissement du membre par flexion du genou lors de la phase oscillante facilitant le passage du pas. 4-Par un allongement du segment jambier en fin de phase oscillante. Sur le plan quantitatif : l’analyse des paramètres spatio-temporels a permis de mettre en évidence que certains paramètres tendent à se normaliser de façon significative après traitement de la spasticité : 1-Par une amélioration de la durée du simple appui du coté hémiplégique. 2-par une amélioration de la durée de la phase d’appui du coté sain. 3-Par une amélioration de la durée de la phase oscillante du coté sain. 4-Par amélioration de la durée du double appui du coté sain. 5-Par une amélioration de la vitesse de la marche. Par ailleurs la longueur du pas des 2 cotés, la phase d’appui, la phase oscillante, le double appui du coté hémiplégique et le simple appui du coté sain ont été amélioré mais de façon non significative. Concernant le score fonctionnel la FAC modifiée, celui-ci a été amélioré pour l’ensemble des patients marchants d’une à deux classes.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectAnalyse quantitativeen
dc.subjectSpasticité Marche Hémiplégie Analyse qualitativeen
dc.subjectMarche Hémiplégie Analyse qualitativeen
dc.subjectHémiplégieen
dc.subjectAnalyse qualitativeen
dc.titleRetentissement de la spasticite sur la marche de l'hemiplegie vasculaireen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record